Retour au menu
Retour au menu
Accident mortel dans un compartiment de propulseur d'étrave
Extraits du rapport officiel 15/2018 du MSIU (Malte).
Traduction libre de MARS 202058 par le cdt Pizon.

Un pétrolier avait déchargé sa cargaison et l'équipage effectuait le ballastage à quai en préparation du départ et du voyage lège. Pendant le ballastage, une alarme de niveau haut s'est déclenchée sur le puisard de cale du compartiment du propulseur d'étrave. Un membre d'équipage a été envoyé pour effectuer une investigation. En descendant au niveau du magasin du bosco, il a immédiatement observé que de l'eau s'échappait par le panneau du trou d'homme du peak avant. Le niveau de l'eau avait atteint l'entrée du compartiment du propulseur d'étrave, passait au-dessus du surbau, et s'écoulait sur le moteur du propulseur d'étrave.
Un compte-rendu a été transmis aux officiers supérieurs et le ballastage a été arrêté. L'électricien du navire devait inspecter les dommages causés par l'eau sur le moteur du propulseur d'étrave. L'alimentation électrique du propulseur d'étrave a été coupée et deux membres d'équipage se sont rendus dans le compartiment pour évaluer la situation.
Du nettoyant électrique a été pulvérisé sur le moteur puis les marins ont quitté le compartiment pour la pause-café. Quelques instants plus tard, l'électricien est retourné seul pour continuer l'intervention sur le moteur du propulseur d'étrave.
Un deuxième marin est arrivé environ 15 minutes plus tard. Il a vu l'électricien étendu dans le compartiment du propulseur d'étrave, le visage vers le sol. Il l'a appelé, mais il n'a pas eu de réponse et a lancé la procédure de secours.
 
Le capitaine et d'autres marins sont rapidement arrivés sur place. Le capitaine est descendu vers la victime, qui est restée sans réactions, mais il a dû ressortir en raison d'une forte odeur de produits chimiques.
Dans le même temps, l'équipe d'intervention du navire s'est rassemblée, s'est équipée d'appareils respiratoires et est descendue dans le compartiment du propulseur d'étrave. Il devint alors évident qu'il n'était pas possible d'extraire l'électricien du compartiment du propulseur d'étrave. Le service de la protection civile locale a donc été appelé à l'aide.
Environ une heure après avoir été découvert inanimé, l'électricien a été extrait du compartiment, mais il a été déclaré mort.

Les éléments du rapport officiel montrent que :
  • à l'heure de l'accident, les caractéristiques du compartiment du propulseur d'étrave étaient semblables à celles d'un espace clos sans être déclaré comme tel.
  • l'isolement de l'alimentation électrique du compartiment du propulseur d'étrave a eu pour conséquence l'arrêt de la ventilation de cet espace, compromettant l'apport d'air frais à l'intérieur.
  • bien que le résultat de l'autopsie n'ait pas été mis à la disposition des enquêteurs, il a été estimé que la cause la plus probable de ce décès est l'asphyxie en raison du manque d'oxygène.
 
Retour d'expérience :
Retour au menu
Retour au menu